ELEVENTH BIENNIAL INTERNATIONAL CONFERENCE ON BAROQUE MUSIC

Manchester, 14th-18th July 2004


Abstract

Michelle Garnier-Panafieu (Centre de Musique Baroque, Versailles)

Musique de chambre et/ou esprit symphonique : le trio pour deux violons et basse et/ou pour orchestre vers 1765 : Guillaume Navoigille, Gossec, Simon Le Duc et Guénin

Entre 1765 et 1768 paraissaient à Paris plusieurs recueils rassemblant trios à cordes et trios d’orchestre, qui reflètent, de la part des musiciens concernés, un regain d’intérêt pour le trio d’orchestre.  Prenant modèle sur les trios de Johann Stamitz (bien connus alors puisqu’ils ont paru dix ans auparavant, en 1755), ces ouvrages portent sensiblement les mêmes intitulés.  Or, c’est durant ces années où le trio à cordes passe pour la composition par excellence, comme l’affirme Rousseau dans son Dictionnaire de musique, qui naît le quatuor à cordes, et certains de ces compositeurs qui s’intéressent au trio d’orchestre (tel Gossec) vont porter leurs efforts vers ce genre novateur.  Constatant cette coïncidence chronologique, j’aimerais étudier, en me fondant sur quelques examples, les relations s’établissant entre l’écriture du trio a cordes (et/ou trio d’orchestre) et celle du quatuor à cordes, dans sa phase liminaire.


Last updated on 09 May 2004